Une ontologie de l'excès