Quelle sorte d’activité est-ce que le vivre ? Pour répondre à cette question, je ferai référence à deux grands philosophes qui, bien que presque contemporains, demeurèrent inconnus l’un de l’autre: Henri Bergson et Giovanni Gentile. Tous deux se mesurent critiquement avec la notion aristotélicienne d’acte pur, actus purus - une notion éminemment théologique et spéculative ; tous deux la reformulent, en la mésinterprétant peut-être, d’ailleurs, mais ils l’utilisent en tout cas positivement au sein d’une philosophie où le changement est érigé en Absolu, en “réalité qui se suffit à elle-même”, et ce, par opposition précisément à la conception physique et métaphysique du devenir chez Aristote.

L'acte du vivant. La vie dans le miroir de la philosophie spéculative (Aristote, Bergson, Gentile)

RONCHI, ROCCO
2016-01-01

Abstract

Quelle sorte d’activité est-ce que le vivre ? Pour répondre à cette question, je ferai référence à deux grands philosophes qui, bien que presque contemporains, demeurèrent inconnus l’un de l’autre: Henri Bergson et Giovanni Gentile. Tous deux se mesurent critiquement avec la notion aristotélicienne d’acte pur, actus purus - une notion éminemment théologique et spéculative ; tous deux la reformulent, en la mésinterprétant peut-être, d’ailleurs, mais ils l’utilisent en tout cas positivement au sein d’une philosophie où le changement est érigé en Absolu, en “réalité qui se suffit à elle-même”, et ce, par opposition précisément à la conception physique et métaphysique du devenir chez Aristote.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11697/108769
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact