Autant pour Bergson que pour Ruyer la mémoire n’est pas un phénomène seulement psychologique, elle est aussi « l’expérience privilégiée qui nous permet d’entrevoir l’agencement métaphysique de l’univers » (Ruyer R., 1957). Elle est coextensive à la vie, à tous ses niveaux (l’univers même est vivant). Cela dit, les questions qui se posent sont les suivantes : comment cette mémoire coextensive à la vie est-elle faite, comment fonctionne-t-elle ? Dans quel sens promet-elle de saisir la structure du vivant en tant que tel ? Pour répondre à ces questions, il s’agit d’analyser la conception bergsonienne de la mémoire, spécialement les notions de « schéma dynamique » et d’ « effort intellectuel », par rapport à la notion ruyerienne de « surface absolue ».

Le passé qui se souvient de nous: mémoire et vie. De Bergson à Ruyer.

RONCHI, ROCCO
2012-01-01

Abstract

Autant pour Bergson que pour Ruyer la mémoire n’est pas un phénomène seulement psychologique, elle est aussi « l’expérience privilégiée qui nous permet d’entrevoir l’agencement métaphysique de l’univers » (Ruyer R., 1957). Elle est coextensive à la vie, à tous ses niveaux (l’univers même est vivant). Cela dit, les questions qui se posent sont les suivantes : comment cette mémoire coextensive à la vie est-elle faite, comment fonctionne-t-elle ? Dans quel sens promet-elle de saisir la structure du vivant en tant que tel ? Pour répondre à ces questions, il s’agit d’analyser la conception bergsonienne de la mémoire, spécialement les notions de « schéma dynamique » et d’ « effort intellectuel », par rapport à la notion ruyerienne de « surface absolue ».
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11697/27296
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact